BILAN DE LA SAISON 2015-2016 (Partie 2)

25 mai 2016 - 15:48

Les deux équipes de Montjoly terminent la saison sur une plutôt bonne note. Même si on attendait le MFC à une marche plus haute, ils terminent la saison régulière à une honorable 5ème place. Cependant pour eux cela sonne comme un échec car accéder aux play-offs était l’objectif clair de cette saison et échouer à quelques encablures du graal donne un goût amer et risque de laisser des traces dans les rangs orange et noir. Mais il faudra une fois de plus compter sur eux l’année prochaine car de jeunes pousses pointent le bout de leur nez et ont démontré leurs potentiels. Si l’ossature reste la même, les hommes de PINDARD feront assurément une fois de plus partie des outsiders pour la saison prochaine.

MAYOURI TCHO NEG, eux n’avaient pas d’ambition particulière pour cette saison si ce n’était que d’assimiler le jeu futsal et proposer une opposition tactique à la hauteur des plus grands. Cette équipe pour cette saison aura manqué d’expérience, de qualité technique et individuelle et de caractère pour espérer mieux. Pourtant LAURISTIN s’est démené comme un diable sur le front de l’attaque tout au long de la saison et le recrutement de PINHEIRO de retour au bercail et de DELIUS fort de son expérience à THEMIRE laissait planer un certain optimisme. Mais les jeunes éléments du groupe ont encore besoin d’apprendre et de maîtriser certains aspects avant d’éventuellement espérer mieux. L’objectif (le maintien) étant acquis, l’année prochaine sera l’heure de la confirmation. On attend de voir (un recrutement plus conséquent peut être la clé).

L’ASC JOB aussi a été une belle surprise. Une équipe solidaire, tirant dans le même sens avec un coach plus qu’impliqué, 7ème place au classement général et finaliste malheureux de la coupe de Guyane. La saison n’est pas à jeter bien au contraire. Emmené par un TIAGO infatigable, au four et au moulin, quelques renforts ne seraient pas de trop, mais pour une équipe que nous n’attendions pas forcément, il faut saluer leur parcours sur lequel certains n’auraient pas craché. Rdv l’année prochaine pour cette vaillante équipe qui devra quand même montrer autre chose si elle veut continuer à figurer car de nouvelles forces et non des moindres pointeront le bout de leur nez.

Nous arrivons aux deux grandes déceptions de la saison : Le 973FUTPOSTALE et l’ASC THEMIRE. Un seul être et vous manque et tout est dépeuplé, ainsi nous résumerons la saison. Pas de coach pour l’un, un coach en panne d’inspiration et en manque d’expérience futsal pour l’autre, et voilà une saison à oublier. A l’heure où tout le monde se forme futsal, parle futsal et mange futsal et où les individualités ne suffisent plus comment imaginer jouer dans un championnat sans avoir les bases ?

Les joueurs de la Poste nous ont habitués à cette irrégularité, nous n’avons cessé de le dire tout au long de la saison. Un 5 de qualité, des remplaçants qui savent faire le boulot mais aucun sens tactique pour imposer ses idées et surtout un coach présent de façon aléatoire jusqu’au néant. La fin de la saison équivaut à l’heure du bilan et la venue de la saison prochaine sera sans aucun doute le moment de se fixer de vrais objectifs. Il se murmure donc qu’un nouveau projet ambitieux soit de rigueur avec des recrues importantes avec un coach nommé…DANGLADES.

L’ASC THEMIRE… un titre de champion et puis plus rien… Pourtant les leçons de la saison dernière avaient l’air d’avoir porté leurs fruits. Un recrutement conséquent et alléchant de valeurs sûres sur des postes ciblés dits défaillants (AUGUSTE Souleymane, RAIVON, Dimitri SAINT CLAIR, Roldan CHARMON) mais il n’en a rien été. Certains ont choisi d’aller voir ailleurs en cours de saison, d’autres ont totalement disparu et le reste n’a pas été au niveau escompté. Certainement la pire saison que l’ASC THEMIRE ait vécu pour finir à une triste 8ème place. Le retour de BELLEVUE tant espéré n’est jamais arrivé lui grand artisan du titre et véritable taulier de la défense a beaucoup manqué. Une saison blanche, l’heure est au renouveau.

Enfin les trois relégables… Que dire d’autres que c’était attendu. Manque de talent, manque d’organisation, manque de rigueur ou tout simplement pas au niveau. Le DEPORTIVO, l’ATLETICO et le FC FAMILY trois clubs vétérans du futsal local ont atteint leurs limites. Et si les années précédentes ils ont réussi à en échapper, pour cette saison à aucun moment aucune de ces équipes n’a réussi à faire illusion sur son destin.

Sauf peut-être l’ATLETICO avec un Lévy de SOUZA, tout feu tout flamme, un JUNIOR ayant trouvé une seconde jeunesse et un MARIVALDO transcendé !!! Mais voilà, tout cela n’a été qu’un fétu de paille puisque l’administratif a été aux abonnés absents. Quel dommage ! Quel gâchis !

Avec deux victoires et la deuxième plus mauvaise défense, le FC FAMILYy ne pouvait rien espérer, seul le DEPORTIVO fait pire (et sans arbitre qui plus est). NETTOYER, meilleur atout de l’équipe a tout fait pour aider les siens autant en attaque qu’en défense mais il ne pouvait pas garder les cages en prime, GLISSANT a mené ses hommes comme il pouvait et JOLIBOIS n’a pas réussi à être au niveau qu’on avait aperçu l’année dernière. Le léger mieux entrevu lors des dernières journées n’aura pas suffit à leur faire éviter les barrages qui se sont là aussi mal passés. Deux défaites face aux deuxièmes du championnat de Régionale2, vous n’avez rien à faire en Régionale 1. Une chance leur est donnée puisque, une réclamation du FC FAMILY donne match à rejouer donc une occasion pour le FC FAMILY de rester dans l’élite. Mais passer par une relégation ne devrait pas leur faire de mal, reculer pour mieux sauter comme on dit.

Quant au DEPORTIVO… Il n’y a rien d’autre à dire que la politique du club a été un échec total et même si les cousins BARBOSA ont su apporter une embellie, cela n’a été que l’arbre qui cachait la forêt, la jungle même ! Nous ne nous attarderons pas sur les détails économiques, administratifs et sportifs mais Fabio VILLETTE même avec toute sa bonne volonté n’a pas pu remettre l’équipe orpheline du départ de RAIVON mais surtout JAIME l’un des deux arbitres. L’autre MURPHY a quitté le navire en cours de route pour sonner le glas pour l’une des dernières équipes historiques du championnat.

 

PALMARES

 

Vainqueur du Championnat : AASK

Vainqueur de la coupe : AASK

Meilleure attaque : AASK

Meilleure défense : RUBAN NOIR

Champion Régionale 2 : DIALYZ TEAM

Promu en Régionale 1 : AS ADA , DIALYZ TEAM

Relégué en Régionale 2 : DEPORTIVO et ATLETICO FC

Meilleur joueur du championnat par la rédaction : RUDY EVENS (AASK)

Meilleur gardien du championnat par la rédaction : BAFAU YURI (MFC)

Notez qu’une place de cinéma pour le film de son choix est offerte au meilleur joueur et au meilleur gardien par la rédaction de futsmédia. Veuillez contacter pour récupérer votre prix

Noter que la saison prochaine, une nouvelle formule sera proposée. Ce choix s’impose suite à l’interruption de nos résumés. En effet un gros problème techniquea rendu impossible la publication de nos post.

Commentaires