RUBAN NOIR LEADER, FAMILY FC S'ENLISE!!

9 novembre 2015 - 18:30

En gagnant contre un de ses poursuivants conjugué à la défaite du leader, le RUBAN NOIR profite pour prendre la tête du classement. DEPORTIVO se refait une santé, AASK est imbattable à KOUROU. Résumé!

Le 973FUTPOSTALE s’est présenté sans ERIC ANTOINE et sans DANGLADES ALAIN pour affronter une équipe de l’ASC JOB elle aussi privé d’une partie de ses cadres. Le match commence tambour battant. L’équipe du 973FUTPOSTALE exerce un pressing haut mais sur sa première attaque c’est bien l’ASC JOB qui ouvre le score d’une frappe limpide, sèche et à ras de sol dans le petit filet.

Alors que nous sommes tout prêts du 2-0, c’est au contraire le 973FUTPOSTALE qui va revenir dans la partie. Les Jobiens réclament une faute sur THIAGO, le corps arbitral ne bronche pas. Le 973FUPOSTALE ne se fait pas prier.

PATRYCK PESSOA va doubler la mise tout comme KEVIN MORAIS et JORGINHO ABREU. Entre-temps TAUBIRA et CONSTANT ont tenu la baraque tant bien que mal. La maison jaune et bleu prenant l’eau de toute part. MOUKIN garde le match à bout de bras, aidé par la maladresse et l’indiscipline des joueurs de JOB. Au point que ces derniers concèdent des pénaltys spéciaux. L’un d’entre eux sera transformé par CONSTANT définitivement dans un grand jour. En faisant son équipe revenir à 2 unités il remet les coéquipiers de LUGARD dans le match. Le score aurait dû être définitivement acquis pour JOB si PESSOA seul devant MOUKIN avait conclu un magnifique travail de THIAGO. Il n’en est rien, c’est CONSTANT dans un grand jour qui a égalisé puis conclut le score. 7-6

Dans son antre, KOUROU est de plus en plus intraitable

Au même moment à KOUROU sans CHARLOT JACSON remplacé par RAINY DAVID, l’AASK devait se reprendre après la déconvenue de la journée précédente. En menant 4-0 face à JOB, MEDE pensait avoir match gagné. Et au final il est reparti qu’avec un point. Cette fois, ils ont pris le match par le bon bout. Rigueur défensive, application offensive. Au point que l’ASC CCIG n’arrive pas à développer son jeu habituel. Aucun but à la pause mais tout va se décanter en seconde période. Le remplaçant de CHARLOT va ouvrir le score et l’égalisation va arriver quelques secondes après par BOURDON revenant de blessure.

En dépit des 2 grands penaltys manqués par STOUVENSON CHARLOT, SANTIAGO GOINET très en forme en ce début de saison va clore le score par une superbe victoire. Dans un grand jour AASK ne se trompe jamais. 2-1

Le dernier match de la matinée a été synonyme de tremblement de terre. Alors que le DEPORTIVO est en dessous de tout, alors le MFC est un candidat désormais déclaré au play off, c’est les frères BARBOSA qui ont mis à mal l’équipe du Président MAM LAM FOUCK. Le point fort de MONTJOLY FC c’est son impact physique. Néant. L’atout principal c’est sa concentration défensive. Amorphe. Les hommes forts, les gardiens, médiocres. Oui sur le premier but, BAFAU est loin de tout. Sur le dernier but, CILLA place mal son mur. A partir de là, MARRUAZ, BARBOSA DAVID et compagnie se sont régalés. 2-1 à la mi-temps. Le match va rester sur ce score jusqu’au fameux coup franc pour ce fameux coup franc sur le mur mal placé. En dépit de la réduction du score bien trop tardive de MALEYROT c’est le DEPORTIVO qui crée la sensation de cette matinée. 3-2

L’après-midi, un fauteur de troubles se place sur le podium. Avec ses armes mais surtout avec KABEL CATHERINE, première femme entraineur sur un banc de futsal, le MAYOURY TCHO NEG a poussé un peu plus FAMILY dans les profondeurs du classement. Si LAURISTIN et LUGARD ont fait leur show et les hommes de JAMES CHRISTOPHE ont montré toutes leurs limites. Seule la nonchalance de LAURISTIN sur pénalty spécial n’a pas permis au score d’être beaucoup plus sévère. Définitivement, il faut se relever. 6-1

De choc il n'y en a pas eu.

Arrive enfin le choc entre le FSC BADUEL et le RUBAN NOIR. Et de choc il n’y en pas eut. En 4 minutes, le match avait perdu de toute sa magie, de tout son allant. Tout simplement parce le RUBAN NOIR avait décidé d’en finir. Pas de suspens, pas d’espoir pour un FSC BADUEL qui se présentait sans 3 de ses hommes forts. EVARISTE lui est suspendu mais changer la peste par le choléra et vous avez un JUNIOR dit « PASTORE » auteur d’une demi-volée de toute beauté pour le 3ème but laissant RAFFOUL pantois sur sa ligne. A ce moment-là et nous jouons depuis 3 minute le score était de 3-0. NAISSO a fait une bourde, RUBAN NOIR a puni. MACIEL PINEIRO a fait une bourde, RUBAN NOIR a puni. SALEMI a fait une bourde, RUBAN NOIR a éteint toute velléité de soubresaut des joueurs de JEAN-MARIE. SALEMI a bien marqué d’une splendide frappe que même l’excellent MOSES n’a pu enlever, et on notera le retour de l’homme KAKA sans qui le score serait bien plus grave que ce 3-6.

Enfin, AUGUSTE SOLEYMAN rentre en piste avec l’ASC THEMIRE. Et de plus en plus le jeu de PIGREE se met en place. KEVIN ST CLAIR est de mieux en mieux. Un but sur coup franc, puis un joli numéro sur une deuxième action et voilà comme l’ASC THEMIRE mène par deux buts à la pause. A la reprise c’est ERIC ALEX qui va terminer le travail pour un 3-0 sans qu’il n’y ait rien à redire. De nouveaux visages dans l’équipe où ROLDAN CHARMON était toujours absent remplacé par RAIVON. Ce dernier en perdant le ballon va permettre à BRAGA de remettre son équipe dans le coup puis sur un tir sans grand danger le portier thémirois va offrir un autre but à l’ATLETICO. Sans LEVY mais avec un RICARDO ST CLAIR en dessous de tout, les coéquipiers de MARILDO vont pousser, sans pouvoir égaliser. 2-3

 

973 FUPOSTALE / ASC JOB 7-6

DEPORTIVO FUTSAL / MFC 3-2

AASK/ ASC CCIG                  2-1

FC FAMILY/MTN                   1-6

FSC BADUEL/RUBAN NOIR 3-6

ATLETICO FC/ASC THEMIR 2-3

 

Commentaires