Futsal Club de Baduel : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

DES SUPRISES EN COUPE, DES PETITES EQUIPES QUI PASSENT!

21 septembre 2015 - 18:30

Le finaliste de l'an dernier qui passe à la trappe, le choc entre le RUBAN NOIR et l'ASC THEMIRE qui accouche d'un match intense et MARIPASOULA qui n'a pas fait le poid pour sa première participation. Le tour préliminaire a été terrible en coupe de Guyane de Futsal!

 

La nouvelle version du SC GUYANE qui désormais porte le nom du REAL GUIANA FC s’est imposé face à un à l’ASC LATE ROUJ. Tôt le matin, l’équipe de JAMES GIOVANNI avec Steeve MERILLE n’a pas fait dans le détail.6-4L’amical des Sapeurs pompiers alors qu’ils étaient menés à quelques minutes de la fin du match de deux buts, se sont réveillé au bon moment pour éteindre la braise qui avait ouvert leur défense. Et grâce à leur joueur expérimenté, et des changements à bon escient, ils ont trouvé l’ouverture. 6-5

Le dernier match de la matinée, a vu l’un des plus beaux matchs de ce début de saison. Un match digne des play off. Deux équipes disposées à jouer en dépit de la ribambelle de forfaits qui parcourait les rangs de l’une ou l’autre équipe. Si du côté du RUBAN NOIR BRYAN ST CLAIR était absent tout comme ANDREW WILFRIED, toute la base défensive de l’ASC THEMIRE ne répondait pas à la convocation. Pas de HABRAN, BELLEVUE, RAIVON et DELEM. Du coût un seul remplaçant il s’agit de SOLEYMAN AUGUSTE qui laissait DELIUS dans les buts. PIGREE le nouvel entraineur a mis une tactique claire en place. Défendre bas, avec un impact physique et une agressivité que les dribbles de MARCIN et de CHARLENE n’arrivaient pas à déjouer. Dans tous les cas, le RUBAN NOIR venait se casser les dents implacablement sur CHARMON excellent hier. Et dans un match fermé, les très grands joueurs sont présents et avec PELAGE, DIMITRI ST CLAIR va apporter percussion et danger sur la cage de MOSES. Mais c’est Kévin ST CLAIR qui va faire exploser en éclat la très bonne défense de EVARISTE. C’est fini pour le match bloqué. Il est définitivement lancé. Et c’est sur un rythme effréné que les deux clubs vont se rendre coup pour coup. Un deuxième but du diable de ST CLAIR va faire balancer ce tour préliminaire dans le surréaliste.

Le Président Axel RINO ne supporte pas le spectacle de sa machine qui d’habitude est beaucoup plus entreprenante. Mais les attaques semblent désordonnées et surtout il n’y a plus la cohésion vue l’an dernier. Qu’une question de rodage sans doute, sauf que rencontrer THEMIRE dans cet état n’est pas une option qu’avait envisagée GUINGUINCOIN. VIRAPIN et lui vont remonter les bretelles, mais rien n’y fait. Pas même la réduction du score. Puisque là encore KSC va planter un autre but. CHARMON va marquer contre son camp à force de défendre. Et un penalty spécial de MARCIN va prendre à contre-pied DELIUS qui avait fait un sans-faute jusqu’alors. 3-2 !

Et puis une énième récupération de SOLEYMANE AUGUSTE va lancer les joueurs en contre-attaque. SOLEYMAN va tromper MOSES, duel de gardiens. Comme un symbole ! RUBAN NOIR ne méritait un tel score, mais l’ASC THEMIRE méritait sa victoire à force de courage. 4-2 !

Deux derbys animaient l’après-midi. KOUTE MO de BRANKO va mener deux buts à zéro en dépit des nombreux arrêts du gardien des FRERES DE LA CRIK. Le match va s’emballer avec la rentrée de KEVIN ROBHE qui seul va mettre le feu à la défense adverse. Pour une égalisation. KOUTE MO saura marquer l’ultime but dans les dernières secondes. Incroyable.3-4.

L’autre match concernait des équipes de REMIRE-MONTJOLY. La défense du MFC était intraitable et en deux actions rondement menées allait crucifier le portier de MTN. Deux buts à 0. Aucun problème sauf que l’impact physique et l’agressivité des oranges allaient faire le compteur des fautes directes monter très vite à 6. Et en deux pénaltys, LAURISTIN va égaliser. 2-2 à la mi-temps. CLAU et PINDARD recadre tout le monde. Mais le message semble mieux passer du côté des protégés de MAM LAM FOUCK qui vont de nouveau prendre 2 buts d’avance. Mais les mots ne changent pas les maux du MFC. Et LAURISTIN se présente encore face à SIMON CILLA. Qui ne peut toujours rien. Le MFC défend bec et ongles. Fait des fautes. Concède des pénaltys. C’est le moment choisi par CILLA de tout arrété.3-4 pour le MFC.

Et enfin le finaliste de la dernière édition quitte la scène de la coupe. Et c’est mérité pour l’ASC JOB. En menant par deux buts, pendant quasiment toute la partie, JOB avait pris une sérieuse option sur les 1/8 de finale. Mais l’expérience de l’ASC CCIG a permis à l’équipe d’égaliser.

Les tirs au but vont leur être fatal. 3-3 et 2-0 pendant la séance de tirs aux buts pour l’ASC JOB.

Cliquez ici pour voir le tir victorieux de l'ASC JOB face à l'ASC CCIG

MARIPASOULA n'a pas pu passer l'ATLETICO FC habitué des coupes et s'incline lourdement pour sa première participation 12-5

 

Les vétérans

JMS

Commentaires