Futsal Club de Baduel : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

COMME ATTENDU:DES SURPRISES EN COUPE DE GUYANE

17 novembre 2014 - 11:03

Des surprises, des rencontres où la logique a été respecté, de vrais matchs de coupe...Bref, c'était la coupe de Guyane....

 

  • FSC BADUELvsDIALYZ TEAM 2-6

Les 8ème de finale de la coupe de Guyane nous ont offert deux surprises de poids. La première fut celle du FSC BADUEL qui est tombé face à l’historique DIALYZ qui a littéralement imposé son rythme dès le début du match. Les errements défensifs étaient beaucoup trop nombreux. RAFFOUL s’est retrouvé très rapidement dépassé par les attaques précises des sinnamariens.

Ils n’ont beau ne pas avoir l’effectif le plus riche mais la qualité des frères COSSET qui se connaissent par-cœur a fait toute la différence. De l’autre côté, les imprécisions des frères DIMAN, l’inefficacité de BAAL et les percussions de BELLIARD qui se fracassaient systématiquement sur le système de DIALYZ on permit à RODNEY et consorts de mener ce match de la tête et des épaules.

Homme du match  Hans COSSET véritable métronome il a donné le tempo qui a fait déjouer les hommes de CLAU.

 

  • ATLETICO FC vs ASC THEMIRE 7-3

Nous pensions qu’avec l’armada offensive des thémirois et les habituelles largesses défensives d’ATLETICO, ce match allait voir la défaite des hommes de JUNIOR. Nous nous sommes largement trompé et malgré un effectif riche avec SAINT-CLAIR Kévin, HABRAN, BELLEVUE, PASTORE cela a été la déroute du week-end. Le gardien MERILLE dans les cages n’a pas pu tenir la baraque très longtemps parce qu’au bout de 4min ATLETICO menait 1 – 0.

Les thémirois ont été spectateurs du show LEVY qui les a mené à la baguette en marquant à lui seul 4 buts et était à l’origine de 95% des actions de son équipe qui se sont conclu par un but. Cela a été une véritable déroute et les thémirois se sont très rapidement énervé entre eux.

Ils n’ont pas trouvé la solution pour faire taire LEVY et ont préféré mener quelques actions en solitaire comme HABRAN ou souvent SAINT-CLAIR mais en vain. Une des actions caractéristiques et du manque d’ambition, était celle où LUDOVIC VITALINE récupère le ballon et l’adversaire se rendant coupable d’un légère main involontaire, mais complètement apathique, il a semblé attendre un coup de sifflet qui n’a jamais retenti et SAINT-CLAIR Ricardo en a profité pour récupérer le ballon et le loger dans la lucarne opposée.

En effet il y avait chez les jaunes, l’antidote au poison Kévin, son frère Ricardo qui le connaît par-cœur et n’a pas hésité à stopper régulièrement ses attaques.

Un match a oublier pour l’ASC THEMIRE qui a coulé ce dimanche et qui n’a jamais été en mesure de faire douter l’ATLETICO.

Homme du match LEVY sans contestation possible il était partout et trop dangereux pour être stopper.

 

 

  • ASC CCIG vs FC FAMILY

Belle affiche entre deux équipes historiques de notre championnat. Chacune des deux équipes avait leur effectif au complet. Il a fallu une phase d’observation avant que les hostilités commencent réellement. Un peu brouillon au début, l’ouverture du score arrive sur un cafouillage pour le FC FAMILY par l’intermédiaire de CHAGAS GEOFFREY.

Les actions brouillonnes se sont succédé et c’était au tour de la CCIG d’en bénéficier sur une frappe de Kevin ROBHES qui est déviée par DORZIN. Les deux équipes se sont quittées par un score de parité à la mi-temps. Les coachs LOUBIDIKA et JAMES ont dû remobiliser leurs troupes pour poser le jeu et offrir un spectacle de meilleure qualité et cela a payé en seconde mi-temps.

Sur un coup-franc KEVIN ROBHES à la baguette à 8 mètres des cages, alors que tous s’attendaient à une frappe puissante dans le mur, ce dernier a surpris tout le monde en décalant son coéquipier STEPHANE JOSEPH seul, qui a tout le temps de placer son ballon dans les filets de la FAMILY.

La CCIG reprend donc l’avantage mais pas pour très longtemps, car le capitaine NETTOYER en bon meneur d’hommes et en fin technicien, reçoit le ballon sur l’aile, crochète son adversaire direct rentre dans l’axe et fusille DIGARD DIDIER du pied gauche. De nouveau le score est nul et la lutte s’annonce serrée.

Il est vrai que cette équipe du FC FAMILY repose essentiellement sur la complicité et la touche technique entre NETTOYER et CHAGAS. Mais quand un de ces deux hommes lâchent le match ou commet une erreur, toute l’équipe le paye cash. Ce fût le cas quand à 10 min de la fin, CHAGAS en défense, prend le risque de dribbler un attaquant, part dans l’axe et tente la passe dans l’intervalle pour NETTOYER.

Intercepté par la défense de CCIG, ils décalent tout de suite pour SAINT-CLAIR DIMITRI qui ne va pas se faire prier pour crocheter et ajuster le gardien du FC FAMILY. La CCIG reprend l’avantage au score mais également psychologiquement puisque petit à petit les erreurs vont se multiplier pour le FC FAMILY qui ne va plus se montrer dangereux. Au début d’une action l’homme que l’on appelle "FAYA" part en contre-attaque, glisse le ballon pour ROBHES en pivot dans l’axe qui décale DORZIN parti comme une locomotive sur l’aile et qui malgré la présence d’un défenseur parvient à glisser en talonnade le ballon pour le grand pivot qui enfonce le clou.

Pour clore le score DIMITRI SAINT-CLAIR égale à lui-même marque le dernier but de la partie.

Homme du match : KEVIN ROBHES il était dans tous les bons coups et a animé le front de l’attaque de la CCIG.

 

  • AS MORTIN vs 973FUTPOSTALE 1-10

Nous ne pouvions voir duel plus déséquilibré entre ces deux équipes qui ont un parcours diamétralement opposé. Le premier en Régionale 2 dernier et n’a déjà aucune chance de rêver faire mieux cette saison, alors que 973FUTPOSTALE bataille rageusement pour essayer de valider son ticket pour les plays-offs.

Les effectifs sont bien différents, avec des joueurs très expérimentés qui se connaissent très bien et de l’autre un effectif qui change chaque dimanche, auquel s’ajoute des difficultés de voir un schéma clair et précis. Très vite nous allons voir cette différence, dans l’intensité, dans les transmissions, 973FUTPOSTALE était au-dessus. BOURDON a montré la voie à ses coéquipiers qui l’on imités.

Le score est lourd et sans appel au finale, ALEX ANTOINE, BASILE JEFF, CONSTANT MATHIEU et WHITE GIOVANI se sont vraiment plaisir et ont montré maintenant la différence de niveau qu’il y a entre une ancienne bonne équipe de R1 et une équipe ambitieuse.

Homme du match : l’adversaire a permis à tous joueurs de s’exprimer mais celui qui a brillé plus que les autres c’est sans doute ALEX ANTOINE qui a été le chef d’orchestre de son équipe.

 

SPORTING GUYANE vs ASPC 3-5

C’est une confrontation entre deux équipes de Régionale 2 et nous avons eu droit un match très physique, avec une pointe de technique notamment grâce à PASCAL HORTH qui a rejoint ses collègues au cours de l’intersaison. De l’autre, en l’absence de Rudy MERILLE, le brassard de capitaine était porté par « KAKA ». C’était un match où seul le mieux organisé avait une chance de gagner et vu le désordre du SPORTING sur le terrain c’était mal-engagé pour eux. L’Amicale des sapeurs-pompiers en profité en ouvrant le score très vite et ils n’ont plus lâché la tête du match. L’absence d’organisation en défense était criante du côté du SPORTING et malgré la qualité de certains joueurs, force est de constater qu’ils n’arrivent vraiment pas à jouer ensemble.

Score finale : 3 à 5 pour l’ASPC, aucun joueur n’a été particulièrement lumineux.

Commentaires