Futsal Club de Baduel : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

AASK SEDUISANT AU PIED DU PODIUM!

20 octobre 2014 - 16:37

Contre performance, défaite historique, FC FAMILY qui n'y arrive pas, le leader qui s'échappe, KSC aussi la 5ème journée a été séduisante.

 

Très fort la victoire de l’ASC CCIG sur les terres Sinnamariennes. Forteresse jadis imprenable, en dépit de l’ouverture du score de l’improbable RODNEY FABRICE, qui en l’absence de CLET s’est débrouillé et a fait plus que l’inespéré. Mais les coéquipiers de DORZIN buteur sur un corner quasi direct à l’ultime seconde de jeu, ont fait preuve d’abnégation pour revenir chaque fois dans la partie. Et oui DIALYZ TEAM a toujours mené dans la partie…Sauf à la fin, le moment le plus important.

Une huitième place de la DIALYZ TEAM, rien n’est perdu mais il faudra battre son prochain adversaire qui le FSC BADUEL.2-3 L’ASC CCIG quand à lui, s’empare donc de la deuxième place du classement général profitant de l’inexplicable match nul du FSC BADUEL.

Pas assez tueurs dans les zones de vérité, les joueurs de GILLES CLAU sont sans aucun doute les grands perdants de cette journée. (Voir résumé du match).

 Et s’ils font la mauvaise opération du jour c’est bien parque les poursuivants directs ont fait le plein de point.4-4

Il est clair que la victoire contre  le dimanche dernier était l’arbre qui cache la forêt. Car en ouvrant le score puis en égalisant dès l’entame de la seconde période toujours pas l’inévitable OLIVIER NETTOYER de retour, CHRISTOPHE JAMES n’imaginait pas une telle bérézina.

Des faces à face contre MAIKO abandonné par toute une défense qui confond vitesse et précipitation, il n’en fallait pas autant au BOURDIN, TAUBIRA et autres DANGLADES, véritable métronome du jeu du 97FUTPOSTALE.

 Dans ses cages, LORIK BOISE NOIC a fait le travail en arrêtant toutes les autres tentatives de WETCHE et de CHAGAS peu inspirés cette journée.

Un triplé de BOURDIN plus tard, concomitant à une décision magnanime du corps arbitrale qui n’exclut pas le gardien de FAMILY, et voilà une valise plein de but pour GILLES LYNYON pourtant en renfort.

 Ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais le tunnel est très long et FAMILY ne doit sa place hors de la zone de relégation que par le comportement administratif de la lanterne rouge.8-2

Mais pas que…

Car encore une fois l’attaque des hommes de l’est est restée en berne. Pire la défense est aux abonnés absents.

Que peut faire PERLET dans les buts. Le geste favori des gardiens « jaunes et rouge » en ce moment. Aller chercher le ballon au fond des filets, après que NALIE et CAJUSTE aient mis les offrandes offertes par l’arrière-garde de l’ASC REGINA. Et un petit retour pour EVENS, qui après un petit réglage, a régalé le public de passes dans les intervalles, accélérations et autres chevauchées conclues par un fort jolie but dans les petits filets. La 5ème place des Kourouciens n’est pas du tout usurpée tant le jeu est chatoyant. Et s’il ne s’était pas pris les pieds dans le tapis face à FAMILY ils seraient sur le podium.0-5

 

Place qu’occupe l’ASC THEMIRE qui a atomisé le pauvre YURI. Mais que peut-il faire le « petit ». Non seulement, la meilleure attaque du championnat est en confiance, mais si en plus on lui offre des buts, ils finiront avec une attaque à plus de 150. KEVIN ST CLAIR n’a rien demandé. Mais si vous contrôlez les ballons dans votre surface de réparation pour lui, il ne va pas refuser. Et un nouveau triplé, les poursuivants au classement des buteurs s’en mordent les doigts. Il est vrai qu’il a reçu une succession de « galette » de la part de PASTORE, métronome élégant du jeu des champions en titre. Une litanie de roulettes, gestes techniques et de passes font de lui un saloniste en puissance.

Pour avoir reçu un avertissement pour désapprobation en parole des décisions arbitrales, et effectué avec témérité un tacle, CRICO a craqué, le capitaine des promus sera donc absent contre le leader du championnat.7-3 Ce dernier fait son bonhomme de chemin, véritable cavalier seul, le RUBAN NOIR de GUINGUINCOIN est sans pitié et sans détail face à ses adversaires. Le DEPORTIVO qui a repris ses esprits en a fait les frais. (Voir résumé) 6-3

 

 

 (Résumé des matchs)

 

ATLETICO FC- FSC BADUEL

 En ouverture de la 5ème journée nous avons droit à cette affiche alléchante sur le papier. Nous pouvons le dire à présent c’était sans doute le premier vrai match pour ATLETICO FC qui en a fini avec ses nombreux démêlés administratifs. Ils pouvaient enfin aligner la totalité de leur effectif. Mais le FSC BADUEL s’était déplacé pour jouer à fond en dépit de la situation de leur adversaire. D’entrée ils ont impressionné en ouvrant le score par l’intermédiaire de leur attaquant CABERIA AXEL. L’ATLETICO FC a commencé à poser leur jeu défensif avec un pressing très haut qui empêchait les relances de BELLIARD. Or, cette tactique a des inconvénients puis qu’une fois qu’ils parviennent à passer le premier rideau défensif SAINT-CLAIRE et consorts défendent très mal. Malgré les assauts sur le gardien des jaunes, ils n’ont pas su aggraver le score. Les deux équipes  se sont séparées à la mi-temps avec un le score de 0 – 1.

 

A la reprise l’excellent travail de BADUEL a été récompensé une nouvelle fois lorsque

LAURISTIN contrôle du bout du pied et tente sa chance, le gardien ce trou et nous réalise une belle « Arconada » (0-2). Ils ont continué sur le droit chemin et l’ATLETICO s’est montré fébrile par son gardien une nouvelle fois en fauche irrégulièrement BELLIARD dans la surface, pénalty ! Ce dernier se fait justice lui-même. Alors que nous nous dirigions vers une petite victoire de BADUEL, l’ATLETICO marque grâce aux manques défensifs des hommes de GILLES CLAU. Ce but a redonné tout son intérêt au match.        

De nouveau sous les couleurs de son équipe de cœur, LEVI DOS SANTOS a usé de malice en tombant plusieurs fois au moindre contact. Grâce à sa diablerie il a obtenu un très bon coup-franc en face des buts de RAFFOUL et glisse le ballon dans un trou de souris. Que cela ne tienne BADUEL sur une relance aérienne a pris l’avantage et va accroitre son avance grâce à une très belle combinaison entre BELLIARD, SANON et conclu par CABERIA (2-4). Dès lors c’était le tout pour l’attaque et l’ATLETICO a véritablement joué avec un homme qui se faisait oublier dans la défense de BELLIARD alors que ses coéquipiers défendaient.

Cette stratégie va finir par payer puisque dépassé par une attaque de feu, RAFFOUL fauche LEVI DOS SANTOS et l’arbitre juge la faute à l’intérieur de la surface, Penalty ! Ce dernier place son ballon tranquillement en prenant le gardien à contre-pied (3-4). Il reste quelques minutes et malgré des occasions tranchantes du côté de BADUEL, personne n’arrive à tuer le match. Lorsque l’on n’arrive pas prendre le large au score malgré des occasions, la sanction tombe et elle fut terrible lorsque sur une frappe au premier poteau RAFFOUL se fait battre une ultime fois, score final 4-4.

 

Homme du match : LEVI DOS SANTOS, son retour a fait du bien à Atlético et son sens du but risque de mettre en difficulté beaucoup d’équipes.  

 

RUBAN NOIR-DEPORTIVO

 

C’est avec un effectif très riche et complet que s’est présenté RUBAN NOIR devant DEPORTIVO. Le portier ASEE avec la charnière EVARISTE – SAINT-CLAIRE et la pointe MARCIN. En dépit de cet effectif c’est bien DEPORTIVO qui a profité d’une incompréhension arbitrale pour ouvrir le score par l’intermédiaire de JAIMES. Sans paniquer le RUBAN NOIR a posé son jeu et dans la foulée sur une frappe de SAINT-CLAIRE le gardien relâche et MARCIN conclu. Petit jeu entre EVARISTE et MARCIN et le score s’accroit pour le RUBAN NOIR puis 3 -1. A la fin de la première mi-temps BEBETOV profite d’une défense apathique pour slalomer et décocher une frappe dans les 9 mètres pour raccrocher au score.

Le DEPORTIVO est revenu des vestiaires avec de nouvelles intentions et le prouve en revenant au score par l’intermédiaire de RAIVON. 3 -3 tout est à refaire pour le RUBAN NOIR et c’est l’occasion pour le DEPORTIVO pour surprendre son adversaire. Comme au début de la première période ils n’ont pas paniqué et ça été le début du show SAINT-CLAIRE. Une accélération sur le côté il met dans le vent la défense du DEPORTIVO et centre devant le camp et de l’extrême bout du pied en plongeant, MARCIN redonne l’avantage aux siens. Toujours à la manœuvre SAINT-CLAIRE délivre une simple passe pour son coéquipier Mickaël qui glisse le ballon entre les jambes du gardien. Il était dans tous les bons coups de son équipe ce dimanche SAINT-CLAIRE et l’a montré en délivrant une dernière passe décisive pour conclure le match à 6-3.

Le DEPORTIVO n’a vraiment pas démérité mais a manqué à certains moments clés, d’abnégation pour cadenasser SAINT-CLAIRE qui été véritablement impressionnant.

 

Homme du match : SAINT-CLAIRE  Bryan il a été le chef d’orchestre de son équipe et été impliqué dans quasiment tous les buts de son équipe.

 

L'équipe Type

 

Les résultats complets

ATLETICO FC 4 4 FSC BADUEL
RUBAN NOIR 6 3 DEPORTIVO
DIALYZ TEAM 2 3 ASC CCIG
973 FUTPOSTALE 8 2 FC FAMILY
ASC THEMIRE 7 3 MONTJOLY FC
ASC DE REGINA 0 5 AASK

 

Le classement à jour

Commentaires