Futsal Club de Baduel : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

DIALYZ COULE, RUBAN NOIR PREND LA TETE!

28 septembre 2014 - 17:35

RUBAN NOIR étonne, DIALYZ ne décole pas, l'ASC THEMIRE se reprend, l'ASC REGINA découvre la Régionale 1, les hommes forts se détachent, le championnat est bel et bien reparti.

Il était bon ce matin de remarquer que la rédaction a fait un sans-faute dans ses pronostics. Quand on vous a parlé de l’abnégation de DEPORTIVO. C’était écrit, ils étaient menés de deux buts, ils ont remporté la partie 4-2.

Peut-être trop confiant REGINA s'est fait surprendre en seconde période par le sursaut d'orgueil et le collectif redoutable du DEPORTIVO. Comme un aveu d'impuissance les joueurs de REGINA joue dur sur l'homme et les fautes s'accumulent. Petit à petit le DEPORTIVO a repris le dessus sur le match et a fini par s’imposer. L'apprentissage de la régionale 1 continue pour les hommes de KAW.

En dépit d’un match d’une affligeante tristesse, il y avait du mérite pour cette équipe de REGINA qui se bat avec ses armes. Seulement, deux fois ils mènent au score, deux fois ils se font battre.

ALVAREZ capitaine courage n’a pas pu endiguer la vague blanche venue de la ville spatiale 6-7.  

Les joueurs importants ont oublié la première journée, et ont pris leur responsabilité. EVARISTE a tenu la baraque avec son gardien pour le RUBAN NOIR, SANON et BELLIARD ont une symbiose mettant en orbite un NOVEMBRE des grands jours. Il le fallait car menée 3-0 à la mi-temps par le FSC BADUEL, JOSEPH Stéphane a failli faire un hold-up avec l’ASC CCIG.5-4.

Ce qu’a réalisé l’AASK. Les Kourouciens ont été baladé par les hommes de PINDARD. CASTOR a multiplié les arrêts, et à la mi-temps le score est logique et sans appel. En deuxième mi-temps, le réveil de Kourou, les erreurs défensives du MFC, la maladresse dans les transmissions en attaque ont permis à MACKENSON de faire un deuxième acte de niveau international. Dribbleur, buteur, passeur, ALVAREZ capitaine courage n’a pas pu endiguer la vague blanche venue de la ville spatiale 6-7.

La ville postale elle, n’a fait qu’une bouchée d’ATLETICO dans un match où la victoire administrative était déjà acquise. En effet, jouant avec un gardien suspendu, JUNIOR et ses coéquipiers sont sans doute venus pour éviter le forfait. Les recrues ne semblent pas encore dans le coup et la défense est aux abois. 8 buts à 3 pour le 973FUTPOSTALE.  BOURDIN lui aussi est déjà au niveau.

Mené par Randy TAUBIRA particulièrement en forme même si sa «Panenka» ratée était osée et mal vécue par le gardien adverse, le 973FUPOSTALE a rapidement marqué 4 buts au court de la première période. Vexés du score sévère, les coéquipiers de Ricardo SAINT CLAIR ont voulu montrer un tout autre visage en seconde mi-temps. Mais la vitesse et précipitation ont gâché un grand nombre d'occasions potentielles.

Les hommes de JAMES Christophe ont donc bu le calice jusqu’à la lie. 13-6. Le score est énorme.

Enfin, l’ASC THEMIRE devait se reprendre, sauf qu’en face c’est le FC FAMILY dans la même situation délicate. Pas de surprise, hormis le score. HABRAN, ST CLAIR sont repartis sur les mêmes bases.

On a enfin retrouvé NETTOYER mais il ne peut pas tout faire. Il a martyrisé DELIUS Frantz mais ce dernier a su relever le défi pour maintenir sa défense à flot. Les hommes de JAMES Christophe ont donc bu le calice jusqu’à la lie. 13-6. Le score est énorme.

Il fait de l’ASC THEMIRE la meilleure attaque et forcément la défense du FC FAMILY n’est pas la sécurité sociale. 20 buts encaissés, il va falloir se reprendre. Et vite. 

 

 

  • RUBAN NOIR/DIALYZ TEAM 6-1  (Résumé du match)

Encore une fois, au CSD, le match n’a pas commencé à l’heure. Il n’y avait que de bon dans cette péripétie qu’à peine 2 minutes de jeu CHARLENE le jeune attaquant de RUBAN NOIR va placer le ballon au ras du premier poteau de RODNEY Fabrice, qui à ce moment n’imagine pas qu’il va passer une drôle de matinée.

DIALYZ se présente avec le même effectif du 1er match à deux exceptions. RODNEY a pris place dans les buts, et surtout ALAN CLET fait ses débuts en championnat.

C’est un régal de le voir jouer en pivot. Et c’est en prenant appui sur ce dernier, que RAYMOND, COSSET et THEOZARD vont trouver des espaces dans la défense de RUBAN NOIR. GUINGUINCOIN donne de la voix, car la rupture n’est pas loin et EVARISTE est au four et au moulin.

Ce n’est pas une nouveauté.

Ce qui est nouveau et qui risque de se répéter tout au long de la saison, ce sont les attaquants qui viennent se casser les dents sur ASEE Moses. Quel talent ! A ras de terre, en l’air, explosif pour son retour il fait mal aux attaquants avec une insolente facilité. La fatigue se fait néanmoins sentir et des deux côtés, ce qui provoque la rentrée de VELINON Medhy.

Le CSD est plié, car en tant que gardien il est très bon, mais en joueur de champ, la même aisance n’y est pas.

Mais en ce moment, DIALYZ s’en contente, d’ailleurs c’est en sa présence que CLET va égaliser sur un pressing sur EVARISTE. Il reste alors 9 minutes en première mi-temps. Un but partout.

Dans la foulée, le ballon à peine remis en jeu, puisqu’il a été mal négocié par la défense de DIALYZ TEAM ce diable de MARCIN Kévin, va envoyer un pointu qui va surprendre un RODNEY masqué. Le ballon revient sur lui et pénètre dans le but. Le RUBAN NOIR n’a pas eu le temps de douter. Le match est haletant, de part et d’autre les situations dangereuses se multiplient, mais c’est surtout DIALYZ qui pousse.

Voulant égaliser avant la mi-temps, HANS COSSET va décaler CLET ALAN pour une énorme occasion au second poteau. Ce dernier rate le cadre, le tournant du match.

En dépit du fait que THEOZARD n’arrive pas encore à se lâcher, c’est toute l’équipe de DIALYZ qui va flancher.

Nonobstant les absences dans leur rang, c’est bien RUBAN NOIR qui va prendre le large, CHARLENE pour un doublé après une passe de MARCIN. CHARLENE a voulu lui rendre la pareille, mais il rate sa frappe. Le triplé de CHARLENE à 17 minutes de la fin sur une énième récupération.

Les tentatives de DIALYZ sont désormais désorganisées. Les attaques placées n’aboutissent pas et la défense laisse RODNEY face à son destin. Et à ce petit jeu, RUBAN NOIR n’en demande pas tant. La contre-attaque fulgurante d’EVARISTE pour un double une-deux avec MARCIN va voir ce dernier mettre le but du 5-1.

Une frappe magistrale de DANIEL va s’écraser sur la transversale de RODNEY. Rien de grave, énième péripétie puisque MARCIN avait reçu du  numéro 10 de RUBAN NOIR une offrande qu’il n’a pas loupé. Le score est sans appel ;

RUBAN NOIR prend la tête du championnat pour la première fois de son histoire.

Homme du match : MARCIN Kévin. Prenant ses responsabilités, il a pesé sur la défense adverse.

Retrouvez l'interview des deux entraineurs sur la page officielle facebook futstar Guyane.

Voir également

Commentaires