Futsal Club de Baduel : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

Le tenant assure pour ce tour

22 septembre 2014 - 21:25

Les favoris se sont imposés, les équipes lointaines ne se sont pas déplacées, rendez vous en 8ème pour des affiches bien plus alléchantes....
  • AS Guy – Dialyz Team

Cette affiche qui nous semblait déséquilibrée sur le papier, l’a été sur le terrain. Les jeunes de Macouria n’ont jamais été en mesure de faire douter les sinnamariens. Emmenez par Hans Cosset et son frère Rudy, les diables rouges ont littéralement dominé de bout-en-bout ce match avec un score de 0 – 4 à la mi-temps. Fabrice Rodney s’est contenté de regarder le match depuis le banc des remplaçants et à laisser son coéquipier Velinon garder les cages, ce dernier n’a jamais été réellement inquiété.

AS Guy nous a semblé désorganisé sur le terrain, l’absence de portier de métier dans l’effectif étant le signe criant. Pour pallier à ce manque ils ont dû mettre à ce poste un joueur de champ, mais la différence s’est faite sentir tout au long du match.

L’impuissance des hommes en bleu ciel a donné le score fleuve de 0 – 8 pour la Dialyz Team

 

Homme du match : sans contestation possible, il a été l’artisan de la victoire des siens Hans Cosset

 

  • Mayouri Tchô Neg – FC Family

La magie de la coupe de Guyane nous offre ce genre de confrontation entre des équipes qui semblent de niveau moindre et des habitués aux finales régionales. Ce match n’a pas échappé à la règle, et nous nous imaginions que le FC Family aurait dominé son adversaire sans difficulté. En effet, avec derrière eux, plusieurs finales de coupe de Guyane et plusieurs participations aux plays-offs les hommes de Christophe James semblaient intouchables.

Mais c’était sans compter sur la force des joueurs de Montjoly, qui ne sont pas venus faire de la figuration dans cette compétition. La première estocade a été porté par les joueurs de Mayouri dès la troisième minute de jeu, à la surprise générale les montjoliens ouvrent le score. Mais le FC family ne s’est pas affolé pour autant et a commencé à poser son jeu tactique, c’est à ce moment que nous avons senti la différence d’expérience entre ces deux équipes. Sur une combinaison à la cinquième minute Kido du FC Family égalise et tout est à refaire pour les joueurs de Mayouri.

Le match est bien mieux maîtrisé par les coéquipiers d’Olivier Nettoyer, néanmoins, ce dernier nous a semblé légèrement en dessous de ses prestations habituelles avec beaucoup de déchets dans les gestes techniques simples. Sauf que le FC Family est avant tout un collectif solide qui s’est illustré par un doublé de Jean-Marie et grâce à une chevauchée en solitaire de Chagas Da Silva Geoffrey. À la mi-temps le FC Family menait 1 – 4, mais le score ne reflétait pas la valeur de l’adversaire du jour, qui manquait cruellement de placement tactique. Sur le plan technique les deux équipes se valaient largement, mais l’expérience a permis à Family de prendre une sérieuse option sur la qualification.

Au retour des vestiaires Mayouri Tchô Neg a joué crânement sa chance en étant beaucoup agressif et en empêchant le FC Family de poser son jeu tactique. Cela s’est avéré payant avec un but dès la reprise, mais encore une fois le Fc Family s’est montré beaucoup plus malin en reprenant petit à petit le jeu à son compte sans s’affoler. Le reste de la seconde mi-temps était relativement à l’avantage du Fc Family, mais un manque de justesse les a empêchés de prendre définitivement le dessus au tableau de marque. Ce n’est que dans les dernières secondes du match que sur un crochet, Olivier Nettoyer efface son vis-à-vis et plante une superbe lucarne opposée dans les cages du gardien de Mayouri.

Victoire du Fc Family sur le score de 2 – 5, mais le score est loin de refléter la combativité des joueurs qui est à mettre en exergue ; le manque de tactique des coéquipiers d’AUGUSTE a cruellement fait défaut face à cette équipe de FC Family.

 

Homme du match : Jean-Marie, auteur d’un doublé, il a mis ses coéquipiers sur de bons rails pour leur assurer la victoire.

 

  • Ruban Noir – AASK

Le vainqueur de l’édition précédente remettait son titre en jeu, c’était donc le match à voir, entre les joueurs du quartier Zéphir et les kourouciens. D’entrée, ce sont les hommes d’Axel Rino qui gagnent le match de l’effectif, avec douze joueurs sur la feuille de match nous pouvions imaginer qu’ils avaient de la ressource pour tenir le match d’un bout à l’autre. Mais soulignons quand même qu’un banc bien rempli ne fait pas tout et le management des coachs peut faire la différence. Du côté de l’AASK avec 3 joueurs sur le banc, la question était : comment le coach allait gérer la fatigue d’un match de coupe avec l’intensité que l’on connaît.

Le Ruban Noir a marqué le premier, mais les équipes se rendaient coup pour coup, et dès qu’il y avait un but d’un côté l’égalisation arrivait presque immédiatement. Grâce à ses piliers Stéphane Evariste et Bryan Saint-Claire le Ruban Noir a maîtrisé son match, mais a semblé se précipiter à de nombreuses reprises, ce qui a gâché un nombre incroyable d’occasions. L’AASK s’est reposé sur le meneur technique Da Silva Ecclesiaste qui semblait esseulé, parce que les hommes de pointes partaient toujours trop vite à l’abordage.

Ce match était très intense et Stéphane Evariste en bon capitaine a marqué le but supplémentaire qui a permis aux siens de passer ce tour.

Avec un score final de 6 – 5 pour une victoire du Ruban Noir, nous avons eu droit à du spectacle physique et technique, à défaut d’avoir assisté à un beau match tactique.

Le coach de Kourou s’est contenté de laisser sur le terrain quasiment les mêmes joueurs sans leur permettre de souffler, chose qu’ils leur auraient permis de garder en lucidité, un manque criant en fin du match.

 

Homme du match : Stéphane Evariste et le gardien du Ruban Noir, ces deux joueurs se sont montrés irréprochables dans un match intense, avec respectivement le but de la victoire pour Stéphane et l’arrêt d’un pénalty pour le gardien du Ruban Noir. Le tournant du match.

 

  • ASC Régina – As Montsinnéry

C’était le match qui opposait une équipe de joueurs qui ont l’habitude de jouer ensemble et une équipe nouvelle qui se construit.

Nous pensions que les joueurs de Régina auraient fait preuve d’expérience en face à cette nouvelle équipe. Mais détrompons-nous, avec un gardien blessé c’était un joueur de champ dans les cages, et là encore le manque de gardien de métier dans cette équipe a fait cruellement défaut. L’AS Montinnéry a dominé son adversaire et s’est permis le luxe de mener 2 – 6.

 

Pour conclure les hommes de Djibril ont marqué le septième but, mais par fatigue ou suffisance ils ont laissé filer en fin de match et on faillit se faire remonter.

Score final, victoire de l’AS Montsinéry 6 – 8, ces derniers retrouveront leur rival en Régionale 2 l’AS JOB au prochain tour.

 

PROGRAMME des 8ème DE FINALE:

 

Dans le tableau Haut:

  1. MONTJOLY-RUBAN NOIR
  2. FSC BADUEL-DIALYZ TEAM
  3. ASC JOB-AS MONTSINERY
  4. DEPORTIVO-EBNERGY

Dans le tableau Bas:

  1. ASC CCIG-FC FAMILY
  2. ASPC-SC GUYANE
  3. AS MORTIN-973FUTPOSTALE
  4. ATLETICO FC-ASC THEMIRE

Rendez vous le 16 novembre:

Commentaires