Futsal Club de Baduel : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

RUBAN NOIR RECUPERE LA COUPE...

15 mai 2014 - 18:42

La coupe serait forcément allée vers un nouveau vainqueur...Qui de FAMILY FC finaliste l'an dernier ou de RUBAN NOIR nouveau riche repartirait avec le trophée régional..??

Le FC FAMILY revient pour oublier définitivement cette finale de l’an dernier perdue. Cette fois les hommes forts sont là en dépit de l’absence de MERILLE RUDY, et surtout c’est l’occasion pour cette équipe de dépoussiérer la vitrine. Deux ans après sa montée, le RUBAN NOIR atteint désormais une marche importante de sa mutation. Problèmes administratifs en passe d’être définitivement oubliés, jeu affriolant, et surtout une équipe dirigeante au diapason.

C’est ainsi que le ton du match était donné 3 minutes après le coup d’envoi par ANDREW WILFRIED qui envoie le ballon sur le poteau alors qu’il était tout seul. Deux minutes plus tard, il ne va pas rater l’occasion sur une action individuelle, l’excellent attaquant des joueurs de RINO va mettre le ballon au fond des filets.

Le match est lancé, pour une succession d’occasions où tout paraît désordonné. Le match est bizarre, en témoigne l’inexplicable relance de BENJO dans les pieds de WILLAM qui « glissant » le ballon au fond des filets va égaliser. SENA VIANA MAIKO dans les buts va retarder l’échéance en remportant l’énorme face à face alors que le buteur originel du match était venu échouer sur lui.

Alors GUIGUINCOIN en homme prévisible qui voit que son buteur est moins bien, lance VICTORIEN PARCILY qui ne va pas laisser l’occasion de ST CLAIR BRIAN capitaine émérite qui, après avoir transpercé la défense de FAMILY FC donne le ballon à son partenaire. Deux buts à un. A ce moment-là le match semble avoir trouvé son vainqueur.

 

En deuxième période, NETTOYER va remettre les hommes à l’endroit en foudroyant la cage de BENJO DAVID ! Soit il frappe, soit il décale un homme comme JOLIBOIS sur une énième possibilité de but.

Dans tous les cas la défense menée par « casque d’or » ne laisse rien passé. Ils sont passés en 3-1 mais les intervalles ne sont pas trouvés et les phases de jeux sont mal exécutées.

C’est même le dernier rempart de RUBAN NOIR qui de ses cages va envoyer une mine sur son homologue. Mais ce dernier est vigilant. Et il le faut puisque les assauts de ST CLAIR, JOSEPH ALLAN et ATTICOT JESSY vont être mortels. Trop d’erreurs défensives, trop d’oublis, et surtout MAIKO ne peut pas tout faire. Il est où MERILLE pour remettre de l’ordre dans la maison bleue. Pour ne rien arranger, WILLIAM GLISSANT sort sur blessure.

Quand rien ne va, alors même le bon mais trop brouillon JEAN MARIE HUGUES ne peut plus grand-chose. LIMMOIS, pour un doublé et ANDREW WILLFRIED vont clore le résultat grâce aux contre attaques éclaires pour une facile victoire 4 buts à 1.

Des mains de Monsieur ATHYS JAIR, les vainqueurs repartent avec leur trophée et laissent entrevoir une possibilité de se déclarer candidat au play off dès la saison prochaine. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Monsieur RINO.

Alors messieurs à bientôt !

Commentaires