Futsal Club de Baduel : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

DEUX CHOCS ET DES BUTS...!!!

3 février 2014 - 15:28

L'ASC THEMIRE et FSC BADUEL s'échappent, RUBAN NOIR ET 973FUTPOSTAL se replacent, NETTOYER est bien là, des cartons rouge à profusion, la CCIG dans la confusion: la 16ème journée était éclatante!!!
  • 973FUTPOSTALE 8 – DEPORTIVO 2

Le 973FUTPOSTALE a décidé de jouer sa carte à fond. Comme pour se venger du but encaissé dans les dernières minutes lors de la journée précédente, les hommes de BAJOL HERVÉ ont démontré leur force de frappe.

Avec assurance et précision le 973FUTPOSTALE n’a pas fait dans le détail. Les occasions se sont enchaînées, et elles ont été converties. Eut égard des échéances à venir, c’était important de se rassurer. Quant au DEPORTIVO, rien ne va plus.

Les défaites s’accumulent, les arbitres du club n’officient qu’une fois sur deux (On l’a déjà signalé), et surtout les scores sont de plus en plus larges. Il faut dire que VILETTE blessé et pour longtemps n’est pas là pour remobiliser les troupes. Dès lors aucune chance pour ce club de jouer un rôle d’arbitre dans ce championnat. Au moins DANGLADES en a profité.

 

  • FC MEN UNITED 4 AASK 4

L’équipe de Kourou a dit adieu à toute ambition. Depuis qu’ils se sont maintenus, les hommes de MEDE ne jouent plus à leur véritable niveau. Un ECCLESIASTE en méforme, un gardien absent et c’est l’édifice spatial qui vacille. Tout le contraire de SANON, capitaine exemplaire qui a inscrit un triplé et d’un MIGUEL HAABO au four et au moulin.

L’excellent JIMMY en défense a colmaté les brèches, mais sans gardien d’expérience, ORPHEO NALIE s’est amusé. Pourtant en menant de deux buts, les hommes de GILLES CLAU avaient pris une sérieuse option pour engranger la première victoire de la saison. Une exclusion très sévère du gardien de l’AASK EDWIN aurait même pu les aider. Mais trop d’erreurs, et pas de profondeur de banc ont obstrué toute issue victorieuse.

 

  • RUBAN NOIR 4 -ATLETICO FC 3

En affrontant une équipe de l’ATLETICO FC amoindrie, le RUBAN NOIR pensait que les choses seraient aisées. En Futsal, il ne faut jamais prendre l’adversaire à la légère. Encore moins quand il s’agit d’hommes revanchards. Après la déculotté de la semaine dernière, ATLETICO FC a voulu réagir. Malheureusement, il manquait trop de joueurs pour espérer autre chose. En dépit du manque d’envie, d’abnégation et de sérieux des hommes d’AXEL RINO, ceux qui sont avant-dernier n’ont pas réussi à renverser la vapeur.

ST CLAIR BRIAN lui est toujours prévoyant et a su mettre les siens sur orbite. Pour ne pas connaître d’énormes désillusions, les jeunes du quartier Zéphyr devront faire attention à ne pas penser aux « gros matchs » et galvauder les équipes qui sont à leur portée. Car il en a fallu de peu pour que l’ATLETICO crée la surprise. RUBAN NOIR est plus que jamais aux portes des Play off, car des « affaires » sont en cours à la ligue (NDLR : RUBAN NOIR a fait appel de deux décisions qui pourrait lui donner 8 points) et se retrouverait ainsi 4ème du championnat. Si en plus ils sortent victorieux de l’affrontement contre la CCIG lors de la prochaine journée, ils auront enfin leur destin entre les pieds. Qu’il vaut cher ce CCIG-RUBAN NOIR !

 

  • DIALYZ 0-FSC BADUEL 2

Le FSC BADUEL a joué avec application et détermination. Des occasions et des phases de jeu qui ont enthousiasmées public et observateurs ! CALIXTO, PLENET et LUKALI absents d’un coté, CASTOR, RAYMOND, COSSET R et METELLA coté DIALYZ TEAM le match a gardé toute sa saveur. Quelques problèmes au niveau de l’arbitrage sont venus pimenter (c’est péjoratif !) ce match d’un très haut niveau tactique. Aucun but dans les premières minutes, mais les situations dangereuses arrivaient de part et d’autre. CASTOR gardien petit par la taille mais grand en talent, répondait à RODNEY FABRICe le maître en la matière.

Les contres attaques de BELLIARD et CABERIA RUDDY toutes mal gérées, étaient systématiquement opposées aux phases de jeu initiées par HANS COSSET. D’ailleurs l’une d’elles aurait dû être conclu par MARIO CLOTHILE, mais il ouvre inexplicablement son pied et voit le ballon s’envoler. Cela devait être l’égalisation puisque sur une bonne protection de balle de SOSIPATHER, HUTCHISTON GREG va glisser le ballon dans les filets de RODNEY.

DIMAN va se démener, retourné acrobatique, crochet et frappe, rien à faire il ne marquera pas. Mais en deuxième mi-temps, le FSC BADUEL ne ressort plus le ballon, la faute à un manque de maîtrise mais surtout parce que les joueurs de Sinnamary effectuent un pressing de tous les instants. Et à force d’être acculés, les fautes directes se multiplient et RICARDY CASTOR va commencer son festival. CLOTHILDE puis COSSET vont buter tour à tour sur le dernier rempart des leaders du championnat.

Et sur l’une des rares montées du FSCB, CABERIA AXEL va assommer les coéquipiers de PASCAL HORTH en doublant la mise sur une frappe limpide. Le reste du match sera une gestion du leader qui confirme sa solidité défensive orchestrée par CLAIRE des grands jours et surtout un BELLIARD inspiré qui malheureusement sortira sur blessure. Un match d’une rare intensité avec deux équipes qui étaient venues pour jouer, et elles l’ont fait.

 

  • ASC THEMIRE 3 – ASC CCIG 2

Le match n’a pas commencé depuis 20 secondes que l’ouverture du score de CEDRIC PELAGE laissait présager d’un match spectaculaire. Le but entre les jambes du fantasque gardien de la CCIG prédestinait ce dernier à un moment très compliqué. D’autant plus que le tenant du titre déjoue. Pas de profondeur, les longs ballons sur DORZIN et ROBHE s’avèrent inefficaces surtout si HABRAN FREDERIC veille au grain. Il ne fait aucune faute de placement et LOUBIDIKA ne trouve pas la solution. Débute alors le show ST CLAIR KEVIN. Comment le tenir. On entend le staff technique crier « prise à deux »….Peu importe, cet homme n’a que faire du marquage individuel. Il fera quand même le spectacle.

Et à force ça énerve et sur l’un de ses énièmes crochets, ELFORT GILLES fait une faute grossière et il n’échappe à la sanction administrative du corps arbitral. Il faut bien pallier, car sans STEPHANE JOSEPH, la CCIG prend l’eau de toute part et seul HOVAN THO surnage en cette première mi-temps. La CCIG n’a aucune action franche, DORZIN a bien frappé au ras du poteau mais c’est bien maigre pour tromper le précieux gardien de l’ASC THEMIRE DELIUS FRANTZ, très appliqué sur sa ligne. Le score ne bougera plus dans ce premier acte et on repart sur des bases aussi élevées en deuxième. La CCIG joue plus haut, et veut revenir au plus vite. A force, on s’expose à des faits de match et surtout des contres attaques. La combinaison de ces deux derniers paramètres va s’avérer fatale pour le gardien de la CCIG.

En remontant rapidement le ballon, THEMIRE va se présenter seul devant le portier qui va toucher le ballon de la main en dehors de sa surface. L’arbitre estime qu’il s’agit d’une annihilation d’une occasion manifeste de but et l’exclue. Des tribunes cela parait sévère, mais l’arbitre était très bien placé. Sur le coup franc, en dépit du bon placement de REGARD, THEMIRE va faire le break. Sauf que c’est toujours la même histoire avec la CCIG. Tant qu’ils ne sont pas au fond du trou, on ne peut les enterrer.

Une mauvaise gestion de son avantage et des différentes superiotité numériques et en deux temps, l’ASC THEMIRE voit la CCIG a égalité. Pour l’ensemble de son œuvre, ELFORT sera exclu pour un deuxième carton jaune. S’en est trop, et ST CLAIR clôt son festival pour une victoire de l’ASC THEMIRE méritée.

 

 

La CCIG a prit trop de temps pour rentrer dans son match et a passer sa « vie »  à s’occuper de l’arbitrage ; Jusqu'à apostropher l’un des hommes en noir sur le parking à coup de mots belliqueux et désobligeants. Restons calme, ce n’est que du jeu. Pendant le match on peut comprendre la tension et la nervosité, cependant, respectons le corps arbitral, respectons  leurs décisions même si nous ne sommes pas d’accord, même si nous ne les partageons pas. Sérieux, aller voir l’arbitre près de sa voiture, c’est limite, et c’est très petit. Surtout quand nous sommes incapables de faire mieux. A bon entendeur…

 

  • ENERGY TEAM 5- FC FAMILY 16

Cinq joueurs, 3 buts pour chaque joueur et cela fait 15 buts. Un dernier pour parachever le tout et voilà une mascarade de futsal. Pas tant que ça. MARTY a été valeureux, MANDE a fait les arrêts mais ils sont tombés sur un NETTOYER des grands jours quadruple buteur. Les triplés de JOLIBOIS et de KONTOU, les doublés de THEOZARD et de GLISSANT, ont explosé les malheureux reléguables déjà relégués. Rien ne va plus.

Sous perfusion, les joueurs de MILOCK sont comateux et rien ne semble pouvoir les réveiller. IVON va se battre, mais rien n’y fait la messe est dite et le glas a sonné. Oui mais cela fait déjà bien longtemps.

 

  • 973FUTPOSTALE - DEPORTIVO 8-2
  • FC MEN UNITED - AASK 4-4
  • RUBAN NOIR - ATLETICO FC 4-3
  • DIALYZ TEAM - FSC BADUEL 0-2
  • ASC THEMIRE - ASC CCIG 3-2
  • ENERGY TEAM - FC FAMILY 5 -16

Voir le classement ici

Commentaires