Futsal Club de Baduel : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

DES CHOCS, DES NULS!

27 janvier 2014 - 00:33

Un Kevin St Claire époustouflant, un leader solide, un classico intense, le promu à la rue, Family FC et 973 FUTPOSATLE se neutralisent, et RUBAN NOIR de haut vol, la 15ème journée fut exceptionnelle!

Nous retrouverons le résumé de deux matchs et le court résumé  15ème de la journée.

A croire que la présence du sélectionneur a débridé beaucoup de joueurs:

 

  • FC FAMILY-973FUTPOSTALE (Le film du match)

 

 Les deux équipes se sont battus et se sont rendus but sur but. Quelques minutes pour se juger les uns les autres, et NETTOYER va définitivement oublier ses occasions ratées face à l’AASK la semaine dernière. Nous jouons la 3ème minute et en solitaire, il va envoyer une mine croisée que COVIS ne peut que suivre du regard. Dès lors, le remplaçant de BOISE NOIC coach pour la circonstance, comprend que ce match sera long très long. Le 973FUTPOSTALE protège alors son gardien, et ALAIN DANGLADES, homme à tout faire va garder les siens à flot. La pression se fait de plus en plus grande et ERIC ANTOINE obtient un excellent coup franc à 8 mètres des buts de FAMILY FC. Il décale alors son capitaine, qui d’une frappe croisée à raz de terre va tromper SENA VIANA. Dans la minute qui suit, WITH est tout près de doubler la mise mais le dernier rempart des bleus est beaucoup plus vigilant que sur l’action précédente, ainsi il peut relancer pour RUDDY MERILE qui centre fort devant le but, ERIC ANTOINE dans tous les bons coups dégage sur sa ligne. À la 13ème minute de jeu, une action collective de toute beauté du FC FAMILY va déporter sur la droite PERDIUS qui tergiverse au moment de conclure, le contre lui sera fatal puisque WITH récupère le ballon et d’un pointu offre l’avantage aux visiteurs. On se dirige vers un avantage pour le 973FUTPOSTALE  mais à deux minutes de la mi-temps, une - deux rapide et bien exécuté par NETTOYER et JEAN-MARIE qui conclut de près.

Les deux équipes ne se lâche pas ! Rien à voir avec le match aller ou FAMILY avait fait explosé en vol cette équipe de la poste sur son parquet. Ici au CSD, comme libérés, les joueurs de BAJOL tiennent bon. Pas assez puisque à la 34ème minute, GLISSANT se retrouve seul face à COVIS, mais le portier sera tout content de récupérer la balle à cause du mauvais contrôle de son adversaire. Deux minutes après, une vilaine faute de VILTON aux abords de sa surface de réparation, et MERILLE RUDY entré pour la circonstance venge NETTOYER qui a subit un vilain coup sur l’affaire. Les deux équipes continuent à se jauger et puis le 973FUTPOSTALE pousse, il laisse désormais un peu plus d’espaces au poison NETTOYER. Un espace à ce dernier, et l’équation est résolue. But pour FAMILY FC ! D’un pointu le capitaine de JAMES CHRISTOPHE va accroître l’avance et à ce moment le bonheur est dans le pré…enfin dans le hall…Les minutes s’enchaînent, et DANGLADES et BOISE NOIC cherchent la solution qui viendra d’un oubli de la défense adversaire. Comment sur une touche complètement anodine alors qu’il ne reste que 7 minutes à jouer, CONSTANT puisse trouver ERIC ANTOINE seul devant le portier ??? Réduction du score, puis égalisation dans la foulée car sur l’action suivante il  y avait vraiment marqué la POSTE ! En effet, ERIC ANTOINE rend la politesse à CONSTANT! Comme liquéfiés, les joueurs de FAMILY FC ne sortent plus, le moral a pris un coup. Mais le pire est à venir. Alors que JEANETTE avait le but de la victoire au bout du pied, c’est DANGLADES en bon capitaine qui va nettoyer le petit filet opposé de SENA VIANA ! C’est fini, la poste repart avec les 4 points de la victoire…il reste 20 secondes ! COVIS l’a pensé tellement fort que ses coéquipiers ont oubliés de monter rapidement sur NETTOYER, qui d’une mine va EGALISER et faire enrager tout Matoury ! 5-5 ! Mauvaise opération pour les deux équipes, qui ne profitent pas du choc entre la CCIG et DIALYZ pour prendre place dans le BIG FOUR !

 

  • ASC CCIG-DIALYZ TEAM (Le film du match)

 Le Département Futsal a le sens du spectacle. En programmant ce match en dernier, c’était l’assurance de garder tout le monde présent dans le hall. Et ceux qui sont restés n’ont pas été déçus, 3 minutes et DORZIN prend à défaut en deux temps un RODNEY attentiste et pas sur ses appuis. Deux minutes après, le transfuge d’ENERGY montre combien il s’est adapté et surtout qu’il reste un formidable attaquant. Quelle mine ! Du REGARD, euh excusé du peu, va suivre dans sa lucarne ce ballon de CLOTHILDE MARIO. Rien à faire pour le défaire. Les occasions s’enchaînent, les portiers sont vigilants, l’intensité monte et le physique prend le pas sur la technique. La CCIG organisée en 2-2 laisse très peu d’espaces à son adversaire. Les arbitres ont du travail et cela va durer jusqu’au terme de la rencontre. Et on ne joue que depuis 8 minutes, moment choisi par ROBHE pour frapper de près puis pour FULGENCE de marquer. Et non, RODNEY FABRICE est à la parade. La DIALYZ TEAM ne se décourage pas et enchaîne les combinaisons et les déplacements, mais c’est sur une action solitaire de HANS COSSET qu’ils vont prendre l’avantage. Le capitaine de Sinnamary va se déporter à droite et dans un angle impossible après s’être appuyé sur PASCAL HORT, tromper la vigilance de REGARD. Deux buts à un, nous jouons la 12ème minute de jeu. Le match gagne en saveur et en suspense, sauf que la CCIG n’arrive plus à remonter le ballon, pire n’arrive pas à se sortir de la toile tissée par les coéquipiers de SOPHIE C qui veillent au grain. Les rotations s’enchaînent et LOUBIDIKA ne trouve pas la solution. Il y a bien une occasion d’ ELFORT mais rien n’y fait à deux minutes de la fin de ce premier acte c’est bien la DIALYZ TEAM qui a prit une sérieuse option sur la victoire. Et preuve que l’intensité est à son paroxysme, CLOTHILDE ne va rien lâcher et faire une vilaine faute qui montre que DIALYZ ne laissera rien passer.

Dès le début de la seconde mi-temps, pour ne rien lâcher et prendre au moins deux points puisque l’affaire est si mal engagée, la CCIG va monter d’un cran. Tant au niveau des duels, que sur le terrain. 5 mètres plus haut, et ils obtiennent un coup de pied de réparation. Sauf que des tribunes, DORZIN avait plongé ; L’arbitre assistant avait tout vu et demande au principal d’annuler la sanction. Très bonne décision du corps arbitral ! Pousser, et avec beaucoup de changements de joueurs ; c’est ce que va faire la CCIG et c’est fort logiquement que le champion en titre va égaliser. La défense de DIALYZ TEAM passive et déboussolée va admirer comme nous l’action en triangle de la CCIG ! THOCHIMARA va conclure de prêt ! Réduction du score. Le match est bloqué, les coups francs se multiplient, haché, il perd en beauté, mais gagne en suspens. DIALYZ a un coup de moins bien. On le sent, les joueurs le sentent ! FULGENCE fait mal à la défense de Sinnamary mais RODNEY est vigilant. Alors qu’il ne reste que 5 minutes à jouer, et que la prestation livrée par les deux équipes laissaient penser que le match pouvait dégénérer, tant les fautes étaient de plus en plus dures, tant les contestations se faisaient de plus en plus véhémentes, ROPHE va reprendre un corner au second poteau pour égaliser. Il a d’ailleurs l’occasion d’asséner le coup de grâce mais seul face au portier de DIALYZ TEAM il va trembler et rater son contrôle alors que ELFORT l’avait bien décalé. Ce même ELFORT va perdre le ballon dans sa défense et HANS COSSET s’en va au but…. Pertes et profits, à la guerre comme à la guerre des tranchés, d’un tacle ciseau, par derrière  ELFORT va empêcher le double buteur du match d’aller battre HO VAN THO. Le carton ne peut être que d’une couleur. Le corps arbitral va décider d’une autre, et le coup franc ultime ne donne rien. La partie se termine ainsi mais l’essentiel est ailleurs, les équipes gardent leurs positions 3-3 le classico fut intense !

 

  •  Le résumé de la journée

 Dans les autres rencontres, ATLETICO FC a rendu l’âme face au quintuplé de  SAINT CLAIR KEVIN pour un match à sens unique. Les joueurs de l’ASC THEMIRE ont préparé leur match contre l’ASC CCIG de la meilleure des façons. 11-2.

Du côté de Kourou, l’AASK avec des buts d’ECCLÉSIASTE et de NALIE par exemple a fait le boulot  en l’emportant non sans mal face à la lanterne rouge 4-3. Le portier de Kourou ayant anéanti une occasion manifeste de but a été exclu. Même action et même sanction pour RALPH RAFFOUL dans le match opposant le FSC BADUEL et FC MEN UNITED. Malgré tout, en dépit de l’ouverture du score de l’excellent MIGUEL HAABO, le leader ne se laissera pas surprendre et va infliger un 8-1 à son adversaire du jour. RUBAN NOIR l’équipe qui monte a su montrer tout son jeu et tout son potentiel face au DEPORTIVO avec une victoire là aussi nette et sans bavure 9-3 ! Vivement Dimanche…prochain !

 

  • ASC CCIG-DIALYZ TEAM 3-3
  • DEPORTIVO-RUBAN NOIR 3-9
  • FSC BADUEL-FC MEN UNITED 8-1
  • FC FAMILY-973FUTPOSTALE 5-5
  • AASK-ENERGY TEAM 4-3
  • ATLETICO FC-ASC THEMIRE 2-11

Voir le classement ici

Commentaires