Futsal Club de Baduel : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

ATLETICO ESPERE!

13 janvier 2014 - 15:23

Un Leader en souffrance, le ventre mou qui se rebelle, des défenses portes ouvertes, la 13ème journée fut passionnante!

 

La CCIG a profité de cette journée pour faire le plein de points. En effet, pendant que d’autres devaient se coltiner de gros morceaux, les Champions en titre ont mis dans leur besace 4 points et soigner ainsi leur différence de buts. Il était d’autant plus important de ne pas chuter face à ENERGY TEAM car sans gardien de métier, sans FRAUMAR et même avec un CLET des grands jours, la lanterne rouge n’a mis aucune chance de son côté pour proposer ne serait que l’ombre d’une résistance. Au contraire, tendre les deux joues, semble être le seul leitmotiv de cette formation pour le reste de la saison. 5-1 pour la CCIG

Ce sera l’affiche d’un des ¼ de finale de la coupe de Guyane. Le leader actuel devait faire avec quelques absents, mais le gros des troupes était présent. Enfin physiquement, car les têtes étaient restées aux vestiaires. En effet, par deux coups de poignard et un coup franc, les hommes d’AASK avaient infligé un 3-1 sans qu’il n’y ait rien à redire. ORPHEO NALIE comme à son habitude s’est joué d’une défense qui n’avait pas l’air d’être la meilleure de notre championnat. Et si en plus l’incompréhension au niveau des décisions arbitrales s’en mêle, puisque sur un coup franc, l’arbitre indique un numéro à la table, mais lève le bras indiquant un coup franc indirect. But de l’AASK 4-1 ; A ce moment les choses sont bien mal embarquées. Dès lors, les coéquipiers d’un CALIXTO intenable vont appuyer sur l’accélérateur pour égaliser à 5 buts partout avant que le corps arbitral oublie une main flagrante dans la surface de réparation de Kourou. Un fait de jeu, certes, mais quand on est leader du championnat, il faut mettre d’autres ingrédients pour l’emporter et l’apathie n’en fait certainement pas partie.

 De 6-3 on obtient un 6-6 qui laisse penser que la présence d’un entraîneur sur un banc n’est jamais superflue.

 Une aubaine pour l’ASC THEMIRE qui se déplaçait sur le glissant parquet de 973FUTPOSTALE. Proposé une opposition des plus rudes, c’est ce qu’avait initié de faire DANGLADES et ses coéquipiers, surtout après la débâcle du match aller. Après quelques déconvenues, l’armada matourienne devait se reprendre. Mais il n’en est rien. Une grosse intensité et voilà l’ASC THEMIRE en quête d’un nouveau succès. 3-1 avant la mi temps. Sauf que l’orgueil de BAJOL a été transmis et en dépit d’un coup de réparation raté par DANGLADES, les joueurs de FUTPOSTALE vont réussir à égaliser juste avant la mi temps. Et le même scénario va se reproduire dans le second acte. Prise de l’avantage d’HABRAN et compagnie, et à quelques minutes du terme alors que ces derniers entrevoient déjà le fait de revenir à 2 points du leader, ils vont s’écrouler , sur des buts de DANGLADES, un pointu, et une énième action. De 6-3 on obtient un 6-6 qui laisse penser que la présence d’un entraîneur sur le banc n’est jamais superflue.

Le DEPORTIVO est l’équipe mystère. Capable de tenir tête à DIALYZ pendant une mi temps, mais aussi laisser des boulevards. Certes le dernier rempart de DIALYZ était aux fraises, et les coéquipiers d’un JAIME gardien de fortune, en ont profité pour mener au score à un certain moment. 3-3 à la mi temps, et nouvelle accélération de HANS COSSET qui ne va laisser aucune chance au DEPORTIVO. Le match est beau et DIALYZ récite sont futsal. MARIO CLOTILDE, rate des occasions mais offre des buts à ses coéquipiers. En défense, c’est l’opération porte ouverte du côté de Sinnamary, pas assez pour faire le DEPORTIVO y croire.  10-6 l’autre score fleuve de la journée.

L’ATLETICO presque condamné lui, va jouer à fond le mince espoir qu’il lui reste de garder sa place dans l’élite. Et cette espérance lui confère le droit d’infliger à un MEN UNITED poussif et désorganisé une sévère défaite. Pendant un bon moment le score va rester nul et vierge sauf qu’en commettant une faute de main, le portier de l’équipe de BALATA va ouvrir les vannes. Pourtant, il y eut un nombre incalculable d’occasions de la part de MEN UNITED et surtout, en bon capitaine, SANTON va égaliser. Mais rien n’y fait, les hommes de GILLES CLAU font les mêmes erreurs chaque week-end avec les même conséquences, la défaite. Gageons qu’ils mettent plus d’applications pour ne pas aller de désillusions en désillusions. 7 buts à 3 pour l’ATLETICO

Et un des matchs les plus disputés était bien celui entre FAMILY FC et RUBAN NOIR. L’équipe de FAMILY FC devait absolument l’emporter pour rester en course pour les Play off. Mais bien que rien ne soit perdu mathématiquement, ça devient de plus en plus compliqué d’espérer la 4ème place. Un coup de pied de réparation rapidement concédé, et voilà une journée galère pour MERILLE et ses coéquipiers. Pourtant, les phases de jeu sont rapides et bien exécutées mais la défense de Zéphir veille au grain. Alors l’égalisation va faire du bien à FAMILY mais encore une fois, une absence de marquage va redonner l’avantage à l’équipe de RINO. Que doit donc faire cette équipe de FAMILY FC. Ils vont persévérer dans l’effort, donner des coups de boutoir et longtemps rester à égalité. Seulement, une superbe action de BRIAN ST CLAIR qui va loger le ballon dans le petit filet opposé va anéantir les espoirs de FAMILY FC. Ils vont se battre pour revenir, provoquer mais sans NETTOYER cette équipe n’est plus la même et hier il était dit que RUBAN NOIR allait terminer le match avec un but d’avance. 4-3! Mais ce qu’il faut surtout surveiller c’est la décision de la ligue concernant le match contre l’ATLETICO FC. En effet pour peu q’il récupère les 3 points de la victoire, RUBAN NOIR se retrouverait à la 5ème place à quelques encablures des play off. Et dire que le prochain match c’est RUBAN NOIR-973FUTPOSTALE !

Commentaires