Futsal Club de Baduel : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

THEMIRE S'AMUSE!

25 novembre 2013 - 00:35

L'ASC THEMIRE fait parler la poudre, aucune surprise aujourd'hui, des scores larges et le BIG FIVE se forme.
  • ATLETICO-FAMILY FC 2-4

Il paraissait indécis ce match, l’issue paraissait incertaine. Et pourtant, dès que NETTOYER  a «légèrement » accéléré c’est toute l’équipe de l’ATLETICO qui a été débordée.  ROCHA le gardien des « jaunes » s’est pourtant démené. Les occasions étaient partagées, mais c’est bien BRAGA qui va ouvrir le score sur un coup de pied de réparation pour une main des bleus dans la surface. Dès lors, une pléiade d’occasions vont déferlées sur le but de ROCHA. Après des parades et autre envolées, il fallait forcément un exploit individuel de FRANCIS pour que les bleus reviennent dans la partie.  Trop de situations mal gérées par LOPES, et à ce niveau là et surtout face à FAMILY le score va être aggravé et quand NETTOYER est à ce niveau, si vous ne mettez pas un minimum de rigueur, vous êtes forcément punis. 4-2 ; c’est le score final et d’une partie indécise, on se retrouve avec un match maitrisé par les finalistes de la dernière coupe de Guyane.

  • DEPORTIVO-CCIG 4-7

Coup de théâtre ! Pendant de longues minutes c’est bien le DEPORTIVO qui va mener à la marque. VILETTE peut exulter parce que la CCIG balbutie son football. Mais alors, ce diable d’ELFORT sur un ballon qui traine, va crucifier DA SILVA. Cruel ce CCIG ! Cruel dans son football, cruel dans son jeu, JOSEPH va emmener son équipe vers les sommets. Actuellement 3ème il ne s’agit pas de perdre des points faces aux équipes du milieu de tableau. Quel réalisme, et ROBHE va réaliser les prouesses techniques qui laisseront pantois ses adversaires. Et c’est toute l’équipe de la CCIG, qui enfin va trouver son rythme de croisière. LOUBIDIKA va s’endormir comme un bébé. Ses joueurs se sont repris et ne sont pas tombés dans le piège tendu par le DEPORTIVO. D’autant plus qu’en toute fin de match pour revenir dans la partie, la tactique de la « chasuble » qui avait si bien fonctionnée contre l’ATLETICO sera complètement anéantie par JOSEPH, qui par deux fois, soit en tant que buteur, soit en passeur décisif, porter l’estocade pour anéantir définitivement les espoirs de VILETTE. Cruel CCIG.. 7-4 le rideau est tombé !

  • 973FUTPOSTALE-FSC BADUEL 3-6

Pour ce choc délocalisé au CSD, Les deux équipes se devaient de faire un résultat. Un Match nul lors de leur dernière rencontre et cette partie revêtait une importance toute particulière. Il s’agissait de ne pas laisser l’ASC THEMIRE s’échapper pour l’un et l’autre voir le wagon des plays off s’éloigner. Mais c’est bien le FSC BADUEL qui va atomiser complètement les joueurs de BAJOL. 3-0 en moins de 15 minutes, invraisemblable ; DANGLADES et ses coéquipiers sont restés au vestiaire et quand ils viennent enfin dans le match c’est lui, le meneur qui va ouvrir la marque contre son camp !  Sauf que le FSC BADUEL invente des problèmes à chaque match. Et ce sont deux coups pied de coin qui vont remettre en selle cette équipe du 973 FUTPOSTALE.ROMAIN puis VILTON vont marquer deux forts jolis buts. Alors JOSEPH sur une prouesse technique va offrir son deuxième but à BELLIARD. Le break est fait.  En seconde période, le FSC BADUEL va gérer le match en dépit des gestes de hauts vols des attaquants de LA POSTE, bien trop isolés pour mettre en danger la meilleure défense du championnat. C’est au contraire BELLIARD puis PLENET qui vont définitivement tuer tout suspens. ERIC ANTOINE avait réduit la marque mais la messe était dite depuis longtemps.

  • DIALYZ TEAM-MEN UNITED 10-4

La vitesse de pointe de DIALYZ est atteinte, et toutes les équipes qui se présentent font le même constat. Elle a de la marge, mais surtout elle n’a pas d’équivalent dans ce championnat. Comme si l’ASC THEMIRE réchauffait la place de leader. Et c’est MEN UNITED qui en a fait les frais. Alors MEN UNITED s’est battu, MEN UNITED s’est accroché, MEN UNITED s’est débattu… MEN UNITED a perdu. Perdu sur un score large et sans appel. Il pourrait en lancer un, à un gardien, car sans dernier rempart digne de ce nom, on ne peut pas évoluer en Régionale 1. Et pourtant au tableau d’affichage les joueurs de GILLES CLAU ont été devant…Comme bien souvent, ils sont repris. Et RODNEY et compagnie, vont faire un festival pour au final gagner sur le score lourd et sévère de 10-4

  • RUBAN NOIR-AASK 7-1

Ce sont 4 joueurs qui sont descendu de Kourou, en tout cas ils n’étaient que 3 joueurs de champ au coup d’envoi. Ainsi, RUBAN NOIR a bonifié son match nul de la semaine dernière. 2-0 et une multitude d’occasions. On ne sait pas ce qu’il se passe du coté de Kourou, mais cette équipe virevoltante est en nette perte de vitesse depuis quelques matchs. Heureusement que derrière, ça n’avance pas plus vite, mais l’objectif des play off est à oublier pour JOSEPH JOSEPH. RUBAN NOIR peut voir l’avenir en rose. En continuant sur cette lancée, le maintien sera sans doute dans la poche.  Le score est acquis ; en bon capitaine, FRANCIS AYMERIC va mettre sur orbite toute l’équipe pour empocher les 4 points bien mérités pour être au chaud dans le ventre mou du classement.

  • ASC THEMIRE-ENERGY 12-2

Le leader n’a pas fait dans le détail ! Poussif en première période, la situation s’est diamétralement opposée dans la seconde.2-1 à la mi temps, dans les couloirs du CSD on entendait : « mais ils sont pas si fort les joueurs de THEMIRE ». Demandez à ENERGY TEAM !!! Pas si fort… ???12 buts, dont 10 en une mi temps…Les stars de THEMIRE sans HABRAN, sans ST CLAIR se sont régalées… Et en bon coach JEAN NOEL a donné de la voix, mais était ce vraiment nécessaire ?

Car juste une brise suffisait à mettre le cuir au fond des cages du malheureux VASSEAUX…Faut être courageux, voir téméraire quand on est gardien de cette équipe. ENERGY c’est un vaisseau en ruine abandonné par ses matelots, qui navigue tout droit vers la Régionale 2 ! Cette équipe jouait encore il y a deux ans une demi-finale de Play off… Cette équipe jouera bientôt l’accession pour la Régionale 1 ! Mettre la charrue avant les bœufs ??!!Non c’est bien les coéquipiers de FRAUMAR qui trainent une charrette. Dépassés par les évènements, ils disent à tous leurs adversaires et en chœur : « C’est mon but, frappez et marquez, car je suis dernier et je vais descendre ! » Du grand n’importe quoi !

 

Commentaires