Futsal Club de Baduel : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

L'ASC THEMIRE REPREND SON BIEN!

18 novembre 2013 - 00:02

Des matchs nuls, Des scores fleuves, des absents et cette 8ème journée s'offre un nouveau leader.
  • ENERGY TEAM-DIALYZ TEAM 0-5

Longtemps, on aurait pu penser que l’exploit serait possible. J .J RAYMOND toujours absent, HANS COSSET sans son frère, et voilà DIALYZ éprouvant les pires difficultés pour prendre à défaut l’équipe d’ENERGY TEAM. D’autant plus étonnant, que dans les buts se trouvait,  un joueur de champ ! Et les occasions en contre attaque se sont multipliées pour les protégés de SEVERIN PHILIPPE. Leur ancien partenaire, MARIO CLOTHILDE a eu plusieurs fois l’occasion d’ouvrir la marque mais il n’a jamais eu le geste juste, sauf en seconde mi temps où il a réussit à mettre à défaut, cette valeureuse défense des rouge et noir. Mais bien avant, HANS COSSET, devant les difficultés de ses partenaires tant physique, que tactique a décidé de prendre les choses en mains. Et un quadruplé pour mettre tout le monde d’accord, le score est sans appel  5-0.

 

  • FC MEN UNITED-FC FAMILY (Résumé) 8-2

Pour le second match de la matinée au CSD, deux équipes qui pratiquent des mouvements, des déplacements, des phases et autres rotations de « futsal ». Sauf qu’il y en a une, FAMILY qui joue une place en play off et l’autre qui joue avec la peur au ventre, sans génie, et beaucoup trop de lacunes techniques. C’est devant un GILLES CLAU désabusé que l’équipe amoindrie de MEN UNITED s’est évertuée à donner le bâton pour se faire battre. Et même quand HYPOLYTE, le dernier rempart fait des arrêts de grandes classes, personne en défense n’est là pour ratisser le ballon. Clairement, SANON n’est pas dans la meilleure période de sa vie. Il sera encore à l’origine du premier but de JOIGNY à la 10ème minute de jeu. En perdant le ballon au niveau de sa défense, il va mettre en orbite le transfuge de RACING qui ne va pas se faire prier. Par ailleurs, c’est quand même lui (Il reste néanmoins le meilleur de son équipe c’est dire le niveau de MEN) qui va égaliser sur un coup de pied de réparation généreux accordé par Monsieur LEOPOLDIE pour une main qui nous paraissait complètement involontaire et surtout réduire la marque en toute fin de partie. Pour le reste une succession de phases de jeu de l’équipe de FAMILY FC, avec une perforation de MERILLE RUDDY qui va enrhumé la défense matourienne pour la transmettre à MICHAUD qui marque de près ; et après sa passe il en va de son but suite à une énième perte de balle, puis 4-1, puis, 5, 6 , 7 et enfin 8-2 ! Et dire qu’OLIVIER NETTOYER n’a même pas marqué. Nous voulons penser que cette équipe de MEN sera dans de meilleures dispositions aux matchs retour car comme son adversaire de la semaine passée, elle risque fort de faire l’ascenseur.

 

  • ASC CCIG-973FUTPOSTAL (Résumé) 5-5

Enfin le choc de la journée a tenu toutes ses promesses. Les gestes techniques ont afflués notamment de VILTON qui a distribué les petits ponts en allant de son but en contre attaque ; il y a eu des retournements de situation puisque mené 2-0,  les coéquipiers de l’excellent DANGLADES buteur sur coup franc sont revenus dans la partie pour mener de 2 buts pendant une bonne partie de la seconde mi temps. Parce qu’avant ce deuxième acte, AUGUSTE et DORZEN avaient profité des largesses de la défense de  973FUTPOSTALE. Les actions affluaient, les deux équipes pouvaient marquer sur chacune d’entre elles. Nous avons remarqués que le remplaçant d’HO VAN THO était pas mal sur sa ligne ! Et c’est une erreur de la défense des champions qui va remettre les hommes de BAJOL dans la partie. En grand buteur qu’il est, WITH ne va pas se faire prier pour placer le ballon entre les jambes du gardien. Ce match est définitivement lancé. Parce que quand DANGLADES égalise, le match a déjà tourné, outre la sortie de JOSEPH STEPHANE, il y a surtout un pressing de tous les instants de la part des joueurs de la poste. Ils arrivent donc à prendre l’avantage et par deux fois, ils porteront l’écart à deux buts. ROMAIN puis COUTS ont placés 973FUTPOSTALE dans de très bonnes dispositions. Oui SAMUEL va réduire l’écart d’un but exceptionnel, mais le 973FUTPOSTALE ne lâche rien. Sauf qu’en face il y a un joueur qui peut recevoir des commentaires dithyrambiques ! ROBHE KEVIN va décaler DORZEN pour un doublé, puis de lui-même va mettre un plat du pied qui va égaliser tout cela en moins d’une minute.  A peine le temps de constater les dégâts, que LOUISAN aura l’occasion de donner un avantage certain à son équipe mais va placer le ballon au raz du poteau. Bien avant, le 973FUTPOSTALE a eu un nombre incalculable d’occasions par l’intermédiaire de BOURDON CHRISTOPHE, mais c’est bien ROBHE qui a placé une dernière frappe sur le poteau de BOISE NOIC qui était battu sur ce coup là. 5-5, la CCIG a une force de caractère, et pour l’instant ça suffit. Mais attention. Le 973FUTPOSTALE sauve l’essentiel et peut repartir frustré car ce CCIG, était largement à leur portée. 

  • AASK-ASC THEMIRE 1-8

Les deux équipes arrivaient avec des absents. Sans leur gardien, AASK redevient une équipe banale. Mais même quand ST CLAIRE et HABRAN sont absents, l'ASC THEMIRE reste redoutable car les joueurs pouvant faire la différence sont nombreux. Trop de déchets et d'erreurs ont plombé l'après midi de AASK qui ne pouvait pas recevoir dans son hall.Ce problème a pertubé ORPHEO NALIE, qui a raté des occasions pour maintenir son équipe à flot. Mais la difficulté pour AASK c'est d'être l'équipe qui arrive après une défaite de l'ASC THEMIRE. Il n'en fallait pas plus RIDEL STANLEY pour s'amuser et sortir heureux de ce match. Il y a des jours où même en l'ascence du coach, tout réussit. ASC THEMIRE continue de ce battre pour le titre de champion d'autonme, et soigne ainsi sa différence de but!

  • FSC BADUEL-RUBAN NOIR 3-3

C'est face à sa "bête noir" que le FSC BADUEL étrennait sa position de leader. Une situation que n'avait jamais connu les joueurs de JEAN-MARIE STEVE dans leur jeune histoire. Le RUBAN NOIR dans une position difficile pouvait s'attendre au pire, car il restait sur une cruelle défaite face au Champion la CCIG. C'était sans compter sur une passivité défensive du FSC BADUEL et une prestation moyenne des attaquants, qui par trois fois avait l'occasion d'ouvrir le score. Sauf qu'à force d'aproximations, RUBAN NOIR va prendre l'avantage et même l'accentuer sans qu'il n'y ait rien à redire. La meilleure défense du championnat se fait balader, les joueurs du FSC BADUEL ne joue pas sur leur valeur, et les joueurs de ZEPHIR sont dans la forme de leur vie. Chaque action fait passer un frisson dans le dos des supporters de FSC BADUEL. Après le temps mort, l'équipe sous l'impulsion de LUGARD et BELLIARD va pousser et même égaliser. La superbe frappe de CABERIA AXEL avait déjà remis à l'endroit cette équipe méconnaissable. Alors qu'on pense que le jeu du FSC BADUEL est reparti en seconde mi temps, les mêmes erreurs avec les mêmes conséquences pour le RUBAN NOIR qui reprend l'avantage. PLENET SEBASTIEN fera bien l'ouverture pour BELLIARD qui en deux temps va égaliser, mais c'est tout ce que pouvait mériter cette équipe de BADUEL. Parce qu'en bénéficiant de la mansuétude du corps arbitral, elle n'a pas perdu son gardien CASTOR, qui parti à la rencontre de ST CLAIR BRIAN, avait complètement raté sa sortie. L'exclusion s'imposait, mais le sort en a décidé autrement. C'est un moindre mal pour le FSC BADUEL qui perd sa "tête" et surtout permet à RUBAN NOIR de sortir la sienne de l'eau.

  • ATLETICO FC-DEPORTIVO 4-4

Le derby des "JOB" a été magnifique. Le ryhtme a été soutenu, les joueurs ont mis du coeur à l'ouvrage, du déchets techniques parfois, mais les deux équipes ont proposé un schéma tactique agréable. ATLETICO FC néanmoins a perdu deux points, car à quelques minutes du terme de la rencontre, les joueurs de JUNIOR menaient de deux buts. Ils ont eu pourtant le courage de revenir dans la partie. Oui, par deux fois, les coéquipiers de JAIME avaient forcé le verrou de l'ATLETICO FC. Il y avait encore des absents du côté de l'équipe recevante, mais vu le niveau affiché, l'équipe de l'ATLETICO FC devait gagner ce match. En mettant la pression sur leur adversaire et une fois l'avantage pris, malmenant la défense du DEPORTIVO en contre attaque, les joueurs de l'ATLETICO pensaient avoir fait le plus dur. Alors qu'il mettait en place la tactique de la "chasuble", le DEPORTIVO avait toujours une solution pour le porteur du ballon. ATLETICO a paniqué, ATLETICO a cédé, même si il aurait pu tué le match si une de leurs nombreuses attaques n'avait pas échoué sur le poteau. 4 partout, un score que le DEPORTIVO n'espérait pas, un score que l'ATLETICO FC ne voulait pas. Ils repartiront partiront quand même avec.

 

Commentaires